Mihai Stepan Cazazian

Întîlnire la Ambasada Franţei

Decrease Font Size Increase Font Size Text Size Print This Page
Share

 

Marţi 31 ianuarie Excelenţa Sa domnul Henri Paul, ambasador al Franţei în România a primit o delegaţie a comunităţii armene din România compusă din preşedintele Uniunii Armenilor din România, senatorul Varujan Vosganian şi IPS Episcop Datev Hagopian, Întîistătătorul Bisericii Armene din România. În cadrul întrevederii reprezentanţii comunităţii au înmînat ambasadorului francez  scrisori de mulţumire, adresate preşedintelui Franţei şi preşedinţilor Adunării naţională şi Senatului, pentru sprijinul acordat armenilor în recunoaşterea Genocidului. După cum se ştie  Parlamentul francez a adoptat, pe 23 ianuarie, după votul dat de Senat, proiectul de lege privind condamnarea celor care neagă Genocidul armean. După înmînarea scrisorilor Excelenţa Sa domnul Henri Paul s-a întreţinut cu cei doi delegaţi.

Monsieur Jean-Pierre Bel

Président du Sénat
Hôtel de la Présidence
17, rue de Vaugirard,
75006 – Paris

 

Bucarest, le 31 janvier 2012

Monsieur le Président du Sénat,

 

Au nom dela Communauté  arménienne de Roumanie, nous vous adressons nos plus vifs remerciements pour le vote positif par le Senat français de la loi sur la pénalisation des génocides.

Bien que  la Communauté  arménienne de Roumanie ait une ancienneté de plusieurs siécles, son accroissement numérique dès le XXème siècle est essentiellement dû aux nombreux rescapés du génocide qui y ont trouvé refuge, à l’instar des Arméniens recueillis par la  France.

Aussi, nous sommes particulièrement sensibles à votre action, et admiratifs de votre position  courageuse en faveur de la pénalisation de la négation des génocides reconnus par  la France.

Nous sommes, bien-entendu, inquiets de voir les pressions dela Turquiesurla France, et la récolte de signatures auprès des parlementaires français pour une saisine du Conseil constitutionnel. Nous espérons que les élus français resterons fidèles aux valeurs ancestrales de  la République, qui ont, jusqu’ici fait la grandeur et l’honneur dela Francedans le monde.

Enfin, nous sommes confiants dans la suite du processus législatif engagé, et nous ne doutons pas que le Président dela République  française promulguera très vite cette loi qui promet de protéger les victimes sans sépulture du génocide d’une deuxième mort, celle de l’abjection de la négation.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président du Sénat , l’expression de notre plus haute considération

Monseigneur Dateve HAGOPIAN                   Sénateur Varujan VOSGANIAN
Archevêque de l’eglise                                             Président de l’Union
Apostolique Arménienne de Roumanie               des Arméniens de Roumanie

.

 

 

****

Monsieur Bernard Accoyer

Président de l’Assemblée nationale

Hôtel de Lassay

128, rue de l’Université

75355 Paris 07 SP

Bucarest, le 31 janvier 2012

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,

Au nom dela Communauté   arménienne de Roumanie, nous vous adressons nos plus vifs remerciements pour le vote positif par le l’Assemblée nationale française de la loi sur la pénalisation des génocides.

Bien quela Communautéarménienne de Roumanie ait une ancienneté de plusieurs siécles,  son accroissement numérique dès le XXème siècle est essentiellement dû aux nombreux  rescapés du génocide qui y ont trouvé refuge, à l’instar des Arméniens recueillis par la France.

Aussi, nous sommes particulièrement sensibles à votre action, et admiratifs de votre position  courageuse en faveur de la pénalisation de la négation des génocides reconnus parla France.

Nous sommes, bien-entendu, inquiets de voir les pressions de  la Turquie  sur  la France, et la récolte de signatures auprès des parlementaires français pour une saisine du Conseil constitutionnel. Nous espérons que les élus français resterons fidèles aux valeurs ancestrales dela République, qui ont, jusqu’ici fait la grandeur et l’honneur de  la France  dans le monde.

Enfin, nous sommes confiants dans la suite du processus législatif engagé, et nous ne doutons pas que le Président dela République   française promulguera très vite cette loi qui promet de protéger les victimes sans sépulture du génocide d’une deuxième mort, celle de l’abjection de la négation.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de l’Assemblée nationale, l’expression de notre plus haute considération.

Monseigneur Dateve HAGOPIAN                   Sénateur Varujan VOSGANIAN
Archevêque de l’eglise                                             Président de l’Union
Apostolique Arménienne de Roumanie               des Arméniens de Roumanie

 

  •  
  •